Pour certains articles peu lisibles,

    il est possible de les agrandir ,

                                en  cliquant dessus.

NR du Loir-et-Cher (05/10/2017)

MOZART à Ste-Croix , Sandra au pupitre

Après les dernières notes du Requiem de Mozart...

 

Génial !, « formidable ! », « bravo ! », voici quelques mots glanés ici où là, à la sortie des quelques centaines de spectateurs (plus de 500), encore complètement sous le charme de cet après-midi du 1er octobre en l’église Sainte-Croix de Montrichard-Val-de-Cher.
Dans la nef de cette belle église, à 16 h, se sont installés, les chorales Monthevoy et Cosélia, un ensemble orchestral de 24 musiciens, les quatre solistes (Viviane Durand, soprano, Simona Caressa, mezzo-soprano, Joseph Kauzman, ténor, et Pascal Gourgand, baryton-basse) accompagnés de Sandra Rotinat-Guignard, la chef de chœur de cette formidable histoire que sont les « Ateliers de musique » de Saint-Georges-sur-Cher.
Plus une seule place assise et même les bas-côtés de l’autel ont été aménagés. Lentement un silence profond, s’installe.
Quelques regards, un sourire peut-être et une profonde concentration, la chef de chœur, Sandra, portée par une connivence sans faille avec « sa troupe », arrondit ses bras levés devant elle, les mains souples et tendues, suspend son mouvement puis, son corps se tend alors et tout en se penchant légèrement en avant, d’un geste sûr et ferme fait entrer plein son le « Requiem » de Mozart sous les hautes voûtes de Sainte Croix. Comme pour toutes celles et ceux qui y étaient, ce fut simplement magique. A en juger par le silence accompagnant jusqu’à la dernière note, après plus d’une heure de cette musique si inspirée, les spectateurs ne rompirent le charme debout qu’avec leurs applaudissements.

 

Corresp. NR:Pierre Foltran.

 

NR du 21/06/2017:concert du 17 à Monthou/Cher:

 

Soixante choristes interprètent le « Requiem » de Mozart.

 L'ensemble vocal Monthevoy recevait le chœur Antoine Boësset, samedi soir, en l'église de Monthou-sur-Cher.

  Sous la direction de Georges Abdallah, les choristes ont offert des compositions de Raphaël Terreau, des chants traditionnels étrangers de Croatie, du Japon…

« Schedryck » de Mycola Leontovych est sans doute un des plus beaux des chants de leur répertoire au travers duquel le chœur a montré toute sa diversité et sa parfaite osmose dans ce chant complexe et difficile.

  Sandra Rotinat prend la suite en dirigeant « Douce mémoire » écrit par

François Ier, suivent un florilège de poèmes de Prévert à Victor Hugo mis en musique par Fauré, Gounod… « Geistliches Lied » de Paul Fleming est un moment de grâce avec ces superbes voix de femmes qui montent en puissance. Car malgré le faible nombre de voix d'hommes , Monthevoy rétablit l'équilibre par la qualité de ses chants et de beaucoup de travail…
   Le point commun entre ces deux chœurs est sans doute l'envie de s'attaquer à des chefs-d'œuvre du chant choral difficiles comme ils l'ont fait avec « Carmina Burana » ou le « Requiem » de Mozart. Pour des choristes amateurs, il faut oser, mais leurs chefs ont aussi en commun le talent, l'envie de collaborer avec d'autres ensembles et la passion…
   Aussi, c'est tous réunis sous la direction de Georges Abdallah que les dizaines de belles voix, dont celle de Sandra, ont interprété un extrait du « Requiem » de Mozart, pour clore le concert.

 

Cor. NR : Michèle Gil

 

NR du 15/10/2016 :

Mozart pour le 15 e anniversaire de la chorale . 15/10/2016.

Les choristes réunis en l'église Sainte-Croix de Montrichard-Val-de-Cher, dimanche, offrent un concert choral de haute tenue abordant la musique sacrée, le baroque, les grands compositeurs classiques, contemporains avec quelques touches de poésie pour le plus grand plaisir du public. Un public nombreux pour écouter la chorale Monthevoy dans son répertoire qui débute par des œuvres de Gluck, un madrigal de Fauré, des chants de l'espagnol Javier Busto… pour finir par une chanson composée par Vladimir Kosma sur un texte de Jacques Prévert « En sortant de l'école ».

Le chœur Coselia prend la suite pour interpréter des œuvres classiques de Rameau à Haendel. De l'opéra « Hippolyte et Aricie », du chant liturgique avec Bach ou Vivaldi, « Ubi caritas » d'Ola Gjeilo. Accompagnées par Alexandre Rigaud , les deux chorales sont dirigées par Sandra Rotinat. Ce chef de chœur est si professionnelle, si enthousiaste qu'elle arrive à ce que ses choristes se surpassent et évoluent dans les hautes sphères du chant choral. Ainsi, ils ont participé à des grands événements musicaux. Des voix magnifiques s'élèvent sous la nef de Sainte-Croix. Que rêver de plus magique pour fêter les 15 ans de Monthevoy que cette rencontre avec le chœur Coselia où près d'une centaine de choristes s'unissent dans la musique de Mozart ! Les mélomanes ne s'y trompent pas et leur font une ovation.
Le Requiem de Mozart sera chanté dans son intégralité, le 1er octobre 2017, par les deux chœurs accompagnés d'un orchestre et de quatre solistes, annonce Françoise Berthelot, présidente de Monthevoy.

 

Requiem de Mozart , cathédrale de Blois.

  NR du 25/11/2015:

 

"Un Requiem de Mozart magistral et émouvant".

Les ensembles placés sous la magistrale direction du chef d'orchestre Dylan Corlay.

La NOUVELLE REPUBLIQUE du 01 décembre 2014

Extrait de "Loir-et-Cher info"

En représentation, le 12 octobre 2013

Cliquer sur chaque article ci-dessous pour agrandir:

Extraits de la   " Nouvelle Republique "